Hôtel Bohême

Rendez-vous de créateur - Paris

3 à 4 fois par an Hôtel Bohême réunit une sélection pointue de créateurs dans un lieu d’exception situé dans le 11e arrondissement de Paris.

>> Lire la suite
CONTACT
< Retour

PORTRAIT – MY LOVELY THING

--18 décembre 2015--

Après Marseille, direction La Rochelle (aurions-nous envie de vacances ?…) où nous partons à la découverte de l’univers de My Lovely Thing, petite maison d’illustrations poétiques et délicates, derrière laquelle se cache Marie Pertriaux.

mariepertriaux

Malheureusement nos emplois du temps ne nous permettent pas de prendre notre sac et d’aller faire un peu de voile dans la région. Mais, fort heureusement, grâce à la technologie moderne, il est possible de poser des questions à distance et de recevoir des photos pour illustrer tout ça. Grâce à quelques échanges de mails et un petit cahier des charges que nous avons fourni à Marie, qui a bien voulu se prêter au jeu.

Rencontre.

Marie bonjour et merci de nous accorder un peu de temps.
Alors, tout d’abord, comment présenterais-tu My Lovely Thing à ceux qui ne connaissent pas ta marque ?
Marie :
Bonjour Juliette et Mélanie. 
My Lovely Thing c’est une marque dédiée à l’illustration sous forme d’affiches ou cartes postales, mais c’est également quelques petits produits de papeterie comme les stickers “paillette” qui sont depuis quelques mois maintenant des produits phare.

stickers-paillettes

Mes illustrations sont légères, poétiques et délicates, elles racontent une histoire, peut-être celle d´une enfant en quête de rêverie…

mylovelything

papeterie-mylovelything

Pourquoi avoir choisi ce nom : My Lovely Thing ?
Marie :
Il me fallait un nom de “scène” pour mon premier marché de créateurs, Le Fonzy Shop à Nantes. Je me suis laissée aller à une rêverie et j’ai noté sur mon carnet les mots qui me venaient à l’esprit. Il me fallait trouver un nom qui représente mon travail mais aussi ce que je suis. J’aime la vie et les petits bonheurs qui vont avec, j’aime encore plus les petits plaisirs, avec ou sans importance, qui la nourrissent… My Lovely Thing est sorti en tête de liste !

Peux-tu nous expliquer quel a été ton parcours jusqu’à la création de ta marque ?
Marie : Ayant une formation de styliste, j ai travaillé quelques années à Paris dans la mode enfantine.

Mon mari et moi avions envie de grand air, Nantes nous paraissait être une jolie destination. Peu de temps après la naissance de Camille (mon Petit Lu), j’ai pu intégrer une entreprise Vendéenne de textile. J’avais le statut de graphiste et travaillais pour la licence Chloé enfant. Cela a été pour moi une révélation, j’ai adoré travailler pour cette marque. Cela m’a permis de créer une identité, “ma” patte graphique.

Joséphine est née 3 ans après, deuxième chamboulement dans ma vie, et une remise en question importante, dans mes choix de vie, mes priorités…

deco-mylovelything1

J’ai fait le choix de quitter un travail que j’aimais, pour profiter de mes enfants à plein temps pendant un peu plus d’un an. Et pour aussi réfléchir à un projet professionnel, plus personnel dans un futur proche. My Lovely Thing s’est créée officiellement en avril 2013.

Et alors deux ans (presque trois) après, pas de regret d’avoir choisi le statut d’indépendant ?
Marie :
Comme je l’expliquais, quand Joséphine est née, cela m’est apparu comme une évidence, pouvoir concilier ma vie de maman et ma vie professionnelle. Peut être également pour me prouver certaines choses. Quand je travaillais à Paris, beaucoup de stylistes/graphistes travaillaient en free-lance, et j’avoue que ça me faisait rêver, cette liberté, pouvoir travailler sur différents projets, avec différents clients… !!! C’était le bon moment pour moi de tenter cette expérience. Aujourd’hui, aucun regret, de la fatigue mais pas de regret ! Nous sommes maintenant deux indépendants à la maison.

Quels sont les principaux avantages et inconvénients de ce statut d’après toi ?
Marie :
Je crois qu’être libre de faire ce qu’on aime, de gagner sa vie par la même occasion, c’est un véritable luxe, c’est valorisant, extrêmement enrichissant. Mais ce luxe n’est pas sans peine. Nous n’avons pas d’horaires, pas vraiment de vacances non plus même si tout le monde te dit : “Tu les prends quand tu veux toi tes vacances !!!!” C’est pas tout à fait ça …. Nous n’avons pas non plus la sécurité de l’emploi (mais aujourd’hui elle n’existe plus vraiment)… Je suis de celles et ceux qui se disent que, dans une vie, on a 3 ou 4 métiers différents… J’aime cette idée !!!

Peux-tu expliquer en quoi consiste ton métier ?
Marie :
Mon métier de créatrice indépendante a plusieurs facettes, celui de créatrice, de dessinatrice mais aussi de commerciale, de comptable, de vendeuse, de manutentionnaire…et j’en passe.

Je vends mes illustrations sous forme d’affiches, cartes sur mon propre e-shop, mais aussi dans une quarantaine de boutiques en France et à l’étranger (boutiques et e-shop).

papeterie-mylovelything2

Je travaille également avec des éditeurs, avec des marques textiles ou déco ce qui implique la plupart du temps une cession de droits d’auteur pour exploitation et reproduction de mes illustrations.

Peux-tu également nous expliquer quelles sont tes différentes étapes de travail de l’idée d’une illustration jusqu’à sa commercialisation ?
Marie :
Je vais aller à l’essentiel car les étapes sont nombreuses… Je commence par dessiner mes croquis, sur papier ou bien directement sur mon Mac (avec ma tablette graphique).
Je suis souvent sur plusieurs créations en même temps pour créer une collection. Je mets tout au propre sur mon ordinateur puis je transfère mes fichiers à mon imprimeur Rochelais.

mariepertriaux-mylovelything

mylovelything-graphisme

papeterie-mylovelything3

papeterie-mylovelything4

papeterie-mylovelything1

C’est un choix de travailler avec un imprimeur local, plus simple pour les calages de couleurs, les impressions de dernière minute “extrêmement urgentes”, ils sont toujours prêts et peuvent répondre la plupart du temps à mes “exigences”. Seules les cartes (A6) ne sont pas imprimées en France mais en Europe ! Chacune de mes illustrations est éditée dans 4 formats différents. Mes clients apprécient de pouvoir choisir en fonction de leur déco, leur budget… leurs envies, même si cela reste assez compliqué en terme de gestion de stock (qui souvent doit être réapprovisionné).
Une fois mes illustrations en ligne, je prends soin de préparer toutes les commandes emballées soigneusement, accompagnées d’une petite carte et petits plus parfois !

univers-mylovelything

Et si tu n’avais pas fait ce métier, qu’aurais-tu fait ?
Marie :
C’est drôle… oui fleuriste ! Je suis toujours en admiration devant les jolies boutiques de fleurs… Oui ça peut être un projet après My Lovely Thing…

deco-mylovelything

En dehors de My Lovely Thing tu travailles en tant qu’illustratrice pour des maisons d’édition et tu as également deux enfants. Peux-tu nous décrire l’une de tes journées type lorsqu’il faut jongler entre ces différentes casquettes ?
Marie : Hahaha !! C’est très difficile de décrire une journée… Mais je vais quand même essayer !

Je commence par emmener mes enfants à l’école (j’ai de la chance elle est à deux pas), je rentre et prépare mon café (indispensable) et je m’installe devant mon Mac. Je regarde mes mails, mes commandes sur mon site, mes commandes boutiques, et j’évalue la charge de travail pour la journée (ou parfois pour la semaine), les priorités etc etc !!! Je me laisse quelques minutes (qui parfois débordent un peu j’avoue) pour aller faire un tour sur le web, Pinterest, réseaux sociaux, autres… je flâne un peu quoi.

Je me remets au travail, commence par mes commandes de la veille, pars à la Poste avant 12/13 H, je rentre, mange quelque chose sur le pousse et en profite pour répondre à mes mails.

L’après-midi, j’essaie de privilégier la création, soit pour My Lovely Thing, soit pour Rosemood (qui est l’éditeur de faire-part avec qui je travaille), soit pour toutes autres collaborations (logos, portraits, graphismes).

17H sonne très vite, il est l’heure d’aller chercher mes enfants, nous gouttons, faisons les devoirs, prenons le bain et pleins de câlins… Voilà, bien entendu cette petite description idyllique de ma journée n’est que trop rare… Car avec tout ça, il y a les rendez-vous médicaux, les journées enfants malades, les coups de téléphone à la banque, à mes fournisseurs, à ma conseillère La Poste… Et j’en passe ! Mais je l’avoue, j’aime bien mes journées !

As-tu des petits rituels, des petites manies de travail ?
Marie : Je suis quelqu’un qui n’a pas vraiment de rituel… Du moins pas dans le travail ! Peut-être le café du matin… en déroulant Instagram…

Quelles sont tes sources d’inspiration ?
Marie :
Mes inspirations me viennent de tout ce qui m’entoure, un moment avec mes enfants, un paysage, des couleurs, un objet chiné au hasard d’une promenade dominicale, mais aussi de la presse, du web…

deco-mylovelything2

Bref, je pense que mon inspiration vient avant tout d’un esprit curieux et apte à la rêverie.

Ta première expo à Paris s’est faite en décembre 2013 à Hôtel Bohême, où tu continues d’ailleurs de venir en exclusivité parisienne. Peux-tu nous dire si tu as le sentiment ou non que ta participation à Hôtel Bohême ait apporté quelque chose à ta marque, dans son évolution et pourquoi ça te plaît de revenir.
Marie :
J’étais très heureuse mais aussi très angoissée lors de ma première expo en décembre 2013, “ma” première année, celle où je me cherchais encore ! Beaucoup de personnes m’ont encouragée, ont apprécié mes illustrations, j’y ai fait de jolies rencontres, avec des créateurs comme avec des visiteurs/acheteurs. 
La deuxième année, j’ai rencontré les personnes avec qui j’ai pu travailler, celles qui pendant l’année qui venait de s’écouler m’avaient fait confiance sur des projets, celles et ceux qui avaient passé commande sur mon site… C’était bien de pouvoir échanger avec eux. 
J’ai eu pas mal de retour par la suite… “je vous ai rencontré à Hôtel Bohême, j’aimerais que l’on travaille ensemble” ! 
Hôtel Bohême, c’est une belle aventure dans un magnifique lieu, des gens vraiment sympas !!!

Comment envisages-tu la suite pour My Lovely Thing ?
Marie :
Je suis très heureuse et fière aussi, de ce que j’ai accompli en trois petites années avec My Lovely Thing !
J’aimerais aller plus loin encore, avoir plus de points de ventes, plus de collaborations, proposer d’autres produits (vaisselle, linge de maison, etc etc…). Mais malheureusement / heureusement j’arrive au point où il m’est difficile de gérer tout toute seule.
L’idée de recruter me fait assez peur !!! J’ai plein d’envies mais le temps me manque pour les réaliser !!!

As-tu une petite info ou une exclusivité à nous révéler ici ?
Marie : Des nouveautés chez Atelier Rosemood… si je vous dis “Mum and Girl/ Boy” en faire part de naissance  ;)))

À travers les différents portraits que nous proposons nous cherchons à faire mieux comprendre qui sont ceux que l’on appelle depuis quelques années maintenant des « créateurs ». Quelle réponse donnerais-tu, toi qui es créatrice ?
Marie :
Un mélange entre “créatif” et “entrepreneur” peut-être ! Je crois qu’il y a quelques années, être créatif était synonyme de loisirs, aujourd’hui c’est possible d’en faire son métier, et de gagner sa vie !!!

Ceux qui te suivent sur Instagram n’ont pas pu passer à côté de ton récent emménagement dans ce que tu appelles ta « yellow home ». Alors cette maison, elle est bien ?
Marie :
Oui notre Yellow Home… Cela faisait longtemps que nous cherchions une maison, une maison où l’on pourrait rire, chanter, danser ou pleurer… Tout simplement vivre (oui quelques malheureux rapports avec notre ancien voisin).
Cette maison était tout prêt de chez nous, nous passions devant très souvent, et nous la trouvions rigolote avec ses volets jaunes (ils ne le resteront pas éternellement…)  elle avait quelque chose de particulier !

mylovelything-maison

Nous avons eu la chance de pouvoir l’acquérir… Des mois de travaux (c’est loin d’être fini …) et nous avons pu emménager en août dernier.

interieur-mylovelything

mylovelything-interieur

mylovelything-interieur2

deco-mylovelything3

L’idée était de créer dans ce lieu de vie un espace de travail pour moi, mais il était important qu’il ne soit pas complètement fermé, d’où cette verrière (il manque le vitrage) qu’un ami, doué de ses mains, nous a fabriquée.

mylovelything-interieur3

mylovelything-interieur4

deco-mylovelything4

C’est une maison dans laquelle, nos enfants, famille, amis s’y sentent bien et nous y sommes très heureux.

mylovelything-famille

deco-mylovelything5

Comme nous le disions au début de notre interview, nous n’avons malheureusement pas pu venir te voir chez toi mais nous ne désespérons pas de le faire un jour ! 😉 Si c’est le cas, quelles sont les bonnes adresses que tu nous conseilles?
Marie :
Il y a des lieux bien évidement incontournables à La Rochelle, ne serait-ce que se promener dans les rues de la Rochelle, faire le marché (sublime en période de Noël), prendre un verre sur le port et regarder les gens passer… Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est me promener en famille en bord de mer, la voir scintiller en fin de journée quand le soleil s’y reflète, voir les voiliers au loin, comme des petites figures géométriques qui flottent au large…

plage-larochelle

… se balader rue Saint-Nicolas et avoir envie de manger Italien chez Ragazzi Da Peppone ou manger japonais extra sur le port: “hattori-sushi” et rentrer à la maison en passant par le cloître des Dames Blanches… paisible.

Ton mot de la fin ?
Marie :
Un petit caillou en forme de cœur que j’ai trouvé sur la plage pour vous dire merci de m’avoir permis de me présenter un peu plus ici.

mylovelything-merci

Je tenais aussi à dire que cette aventure My Lovely Thing me surprend tous les jours. J’espère qu’il y aura encore beaucoup de belles choses à venir, pour tous(tes) les créateurs(trices), des rencontres, des partenariats… C’est ce qui fait la richesse du monde créatif ! Bises

La photo que tu as oubliée de nous montrer ?
J’aime beaucoup celle-ci !!!!

plage-larochelle2
Pour suivre My Lovely Thing
Son site 
Instagram 

PHOTOS : Marie Pertriaux
TEXTE : Mélanie Brument

Rendez-vous le 9 janvier pour le prochain portrait de créateur !

Article classé dans JOURNAL
, , , ,

Share Button

  1. Estampapier dit :

    Je suis admirative devant le travail tout en délicatesse. Ce sont de très belles cartes. Il fleure bon vivre à la Rochelle dans cette magnifique maison.
    Je vais suivre My Lovely Thing sur Instagram tout de suite!
    Merci pour cette découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *