Hôtel Bohême

Rendez-vous de créateur - Paris

3 à 4 fois par an Hôtel Bohême réunit une sélection pointue de créateurs dans un lieu d’exception situé dans le 11e arrondissement de Paris.

>> Lire la suite
CONTACT
< Retour

PORTRAIT LA CHAMBRE BLANCHE

--18 décembre 2020--

À présent nous quittons la Provence direction Lyon. Ici nous retrouvons Julie Boyer, créatrice de La Chambre Blanche, marque de bijoux très orientée mariage mais pas que.
Tout commence quand, après ses études à l’école Duperré (Paris) en design de Mode, Julie croise le chemin d’une créatrice de bijoux. Celle-ci la forme à ce métier qui deviendra une évidence pour elle. Après un petit succès auprès de ses connaissances, pour lesquelles elle confectionne des tenues complètes : robe de mariée et accessoires de tête, elle décide de se lancer.
Lorsqu’elle crée La Chambre Blanche en 2013, Julie habite encore Troyes dont elle est originaire. Elle commence surtout par les bijoux de cheveux, puis élargira sa gamme au fur et à mesure des collections. Cette année, par exemple, c’est la boutonnière pour homme qui a rejoint les ornements de cheveux, couronnes, boucles d’oreilles, colliers ou autres bracelets pour femme, afin que les futurs époux soient parfaitement assortis le jour J (mais on les chiperait bien pour s’en faire une jolie broche quand même ;)).

Photo 1 et 3 : Vanessa Madec – Photo 2 : Aude Lemaitre

Si Julie a choisi d’évoluer dans l’univers du mariage c’est parce qu’ elle aime les matières nobles, la délicatesse des broderies artisanales, qu’elle chine par goût personnel depuis longtemps. Egalement présentes dans ses créations, les fleurs de soie et perles de verre et cristaux, qu’elle associe à l’or pour des créations en camaïeu de blancs et de dorés. Il en ressort une esthétique délicate où ancien – parfois inspiré de l’art déco – et moderne se côtoient.

 Photo 1 : Vanessa Madec – Photo 2 : Aude Lemaitre – 3 : Baptiste Hauville

Mais c’est aussi l’idée de créer à la commande qui plaît à la créatrice, en fonction de la future mariée, pour qui le bijou sera conçu sur mesure ou adapté. C’est aussi l’exigence que demande l’univers du mariage qui motive Julie. Cela correspond bien à son côté perfectionniste et sa volonté d’obtenir des finitions impeccables. Sans oublier que c’est à chaque fois un honneur pour elle qu’on fasse appel à son savoir-faire pour un si grand jour. C’est aussi pour cela que, depuis le début, elle soigne particulièrement l’image de La Chambre Blanche par des shooting et films courts toujours très soignés. D’ailleurs ce nom, La Chambre Blanche, a été choisi en clin d’œil à la chambre noire en photographie.

Photos : Baptiste Hauville

Les bijoux dorés à l’or 24 carats (1 ou 2 microns suivant les pièces) de La Chambre Blanche sont souvent inspirés par la nature, le végétal. Comme la collection 2019 qui était une sorte d’herbier revisité. Pour celle de 2021, qui vient juste de sortir, l’orientation va plus vers le cosmos et la voie lactée. On y retrouve tout de même quelques notes de jardin printanier où les fleurs prennent des allures d’étoiles.  Pour cette nouvelle collection, Julie voulait marquer un tournant. Pour ce faire, elle a renouvelé quasiment toute son équipe faisant, entre autres, appel à Nessa Buonomo (coucou Nessa !) pour la direction artistique et la production. Il en ressort, outre une image très pro, un esprit différent, plus doux, plus en rondeur.

Photos : Baptiste Hauville

Vidéo : Rémi Dumas

Sans oublier le stylisme soigné, faisant la part belle aux matières nobles portées par une mariée délicate et contemporaine mais aussi beaucoup plus encrée dans des scènes quotidiennes. Rappelant ainsi l’ouverture de la marque aux « bijoux du quotidien » depuis depuis 2016. Une mariée qui reste en adéquation avec les évolutions sociétales et à l’image de la créatrice, jeune mariée, pour qui il était important d’avoir « la possibilité de créer le mariage de son choix, sans conventions ni traditions à respecter. Un mariage libre, sans forcément s’imposer l’échange des alliances, ou l’obligation d’inviter des oncles et tantes éloignés par exemple ».  Si c’était déjà un peu le cas avant, cette expérience lui aura également permis de comprendre encore mieux ses clientes qui viennent la voir souvent en pleins préparatifs.
En cette fin d’année l’autre grand tournant c’est l’ouverture de son atelier-boutique dans le 2ème arrondissement de Lyon. Atelier en premier, puisque le lieu est envisagé comme un showroom, aux allures de cocon à l’univers poudré, où vous serez reçu plutôt sur rendez-vous. Cela faisait un petit moment que Julie ressentait le besoin d’être en contact avec les client.e.s dans un lieu plus dédié que l’était son ancien atelier. Et pour compléter l’offre, elle partage le lieu avec Mélodie Cornu, créatrice de la marque de robes de mariée Mademoiselle Madame.

Si nous aimons l’univers global de La Chambre Blanche il nous a fallu faire un choix et ce sont les boucles Erna qui ont très vite remportées le coup de cœur de la rédaction ! 😉 Dorées à l’or fin 24 carats elles sont vendues 64€ ICI.
 Photos : Baptiste Hauville

Pour suivre La Chambre Blanche :
site
instagram

Texte : Mélanie brument

Crédits shooting collection 2021

Bijoux et accessoires : La Chambre Blanche
Stylisme : Studio Quotidien
Photographe : Baptiste Hauville
Vidéo : Remi Dumas
HMUA : Billy and Clyde
Modèle : Ingrid Leira Juveneton
Robes : Lena Medoyeff chez Sixtine Nice ( robe bretelles spaghettis et robe manches courtes en dentelle ) et Amarildine ( robe à manches longues et blouse dentelle )

Article classé dans JOURNAL
, , , , , ,

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *